Réaliser des économies d’énergie dans les transports

Les moyens de transport font partie intégrante de notre quotidien aujourd’hui. L’un des avantages les plus intéressants dans la majorité des moyens de transport est qu’ils sont motorisés. Contrairement aux premiers moyens de transport comme le vélo, ceux-ci possèdent un moteur qui fonctionne à l’énergie et qui permet de se déplacer à volonté sans fournir aucun effort physique. C’est ainsi que nous bénéficions d’un certain confort au quotidien. Toutefois, l’énorme quantité d’énergie consommée dans les transports à travers toutes ces années est assez inquiétante. Les répercussions sur la planète n’en seront que plus importantes. Il est temps d’envisager d’éventuels moyens d’économiser ces énergies.

La consommation d’énergie dans les transports

La consommation d'énergie dans les transports et les économies réalisablesLes combustibles fossiles comme le charbon, le pétrole ou le gaz, sont les principales sources d’énergies utilisées dans les transports malgré les déchets qu’ils rejettent dans l’air lors de la combustion.

De 1990 à 2015, le transport de touristes dans les grandes villes de France a accru de 26 %. Dès 2015, on constate que sur les 900 milliards de visites touristiques, 80 % ont été effectuées en voiture, puis 11 % en train, 8 % en autocar et 2 % en avion.

Le transport de marchandises a aussi augmenté de 26 % entre 1995 et 2015. Sur les 323 milliards de tonnes par kilomètres environ 87 % a été transporté en voiture, 11 % en train et 2 % en bateau. En 2015, on observe que la consommation finale en énergie qui est utilisée pour les transports de voyageurs et de marchandises a atteint 49,4 millions de tonnes en pétrole, ce qui équivaut à environ le tiers de la consommation énergétique totale en France. En 2015, le secteur routier constitue environ 83 % des consommations d’énergie dans les transports.

Le transport aérien quant à lui représente en 2015 14 % des consommations, avec 13 % pour le transport aérien domestique et 87 % pour le transport aérien international.

En 2015, les livraisons de carburants à base du pétrole comme l’essence, le gazole, le GPL carburant ou le carburéacteur, se sont établies à 45,4 Mtep. Cela équivaut à 92 % de la consommation d’énergie dans les transports et le gazole occupe 70 % de ces livraisons.

En 1990, la part des supercarburants dans les livraisons de pétrole a chuté de 47 % à 14 % en raison de la dieselisation du parc automobile.

0,9 Mtep d’électricité a été consommée par le train en 2015. À ce stade l’électricité représente 1,8 % du transport par rapport à 1,5 % en 1990. Bien qu’elle se développe la consommation de gaz naturel dans les transports reste minimes par rapport aux autres énergies.

Les économies réalisables

Au regard de l’importante consommation d’énergie dans les transports, qui ne cesse de croître au fil des années, il est essentiel de prendre des mesures efficaces pour réaliser des économies. Ces économies permettront de réduire la consommation d’énergie dans les transports afin de préserver la planète et son atmosphère.  

  • Prioriser le déplacement à pied, à vélo ou en trottinette lorsqu’il s’agit de courtes distances.
  • Opter pour le covoiturage : Une voiture pour plusieurs personnes allant dans la même direction. Moins de pollutions et plus d’économie.
  • Préférer des véhicules avec carrosserie de couleur claire (absorbe moins de chaleur).
  • Laisser les fenêtres ouvertes en été et porter sa veste en hiver, pour économiser de l’énergie.
  • Préférer le train à l’avion quand c’est possible.
  • Toujours disposer de pneus gonflés, adapter sa vitesse pour réduire la consommation d'énergie.